Nouvelles et projets

 

Nouvelles

Une nouvelle serre à Tsodnisk̕ari !

Le succès des serres pour l'école d'Amaghleba (serre construite en 2015 et agrandie en 2017) et pour les écoles de la région de Kharagauli (serre inaugurée en 2019), avec l'implication des directeurs de ces écoles, des professeurs de biologie, des enseignants en charge des élèves handicapés, ne se dément pas.

À Tsodnisk̕ari (région de Lagodekhi) où nous soutenons un petit centre culturel pour enfants, un groupe d'initiative, Megobroba, a préraré un projet pour une serre semblable, en contact avec les responsables des serres d'Amaghleba et d'Islari. Avec ce projet, Momavali-France a été une nouvelle fois lauréate, lors de la session d'automne 2019 de l'Agence des Micro Projets, d'une dotation pour un "microprojet de solidarité internationale". La serre est construite et a été aussitôt mise en service ce printemps. Avec les précautions liées au confinement, quelques enfants, deux par deux et supervisés, ont déjà participé aux premières récoltes.

En contact avec le maire et le directeur de l’école, les membres de Megobroba ont proposé un nouveau projet : il s’agit d’élargir les actions pédagogiques permises par cette serre. Ce projet est soutenu par l'ambassade de France à Tbilissi. Il pourra se dérouler dès que les restrictions actuelles (fermeture des écoles, interdiction des réunions des familles et des paysans locaux) seront levées. L'actuel confinement est mis à profit pour enrichir les documentations et présentations destinées aux futurs participants. Des conseils pratiques sur la culture biologique sous serre ont été réunis en un livret imprimé en 105 exemplaires.

Projets

Un four à pain à Islari

La présence d'un four à pain au centre culturel de Tsodnisk̕ari a donné l'idée à un groupe d'initiative d'Islari d'en équiper cet autre centre culturel. Plusieurs femmes sont prêtes à enseigner aux enfants cette manière traditionnelle de faire du pain. Acheter de la farine, ou même du blé (il y a un moulin à Islari), revient beaucoup moins cher pour avoir du pain. Alors que les prix augmentent, que certaines familles n'ont parfois que du pain à manger, cet équipement pourrait se révéler un nouveau "commun" bien utile pour ce petit village.

Le four à pain de Tsodnisk̕ari